jeux_equestres


Oulak-tartych

(ou keuk beuru). Ce jeu représente une lutte entre deux équipes de cavaliers pour la carcasse d’un bouc. À ce qu’il paraît, ce jeu fut paru et développé au temps très éloigné, au temps où les troupeaux pâturant dans les prés et à la montagne toute l’année, étaient sujets des attaques fréquentes des loups. N’ayant pas d’arme à feu, les bergers ne pouvaient pas faire face aux bêtes sauvages. Les cavaliers courageux poursuivaient les loups jusqu’à ce que ceux-ci ne tombent. Alors les bergers commençaient à battre les loups afin de reprendre les bêtes enlevées.

D’après une autre version, ce jeu fut inventé  pour les entraînements des cavaliers expérimentés afin d’aider les guerriers à acquérir les secrets de l’équitation et de la bataille à cheval.

Plus tard  le loup a été remplacé par la carcasse de bouc, car sa peau résiste bien à la poussée de la lutte, et son poil long permet bien de le saisir et de le retenir.



 Kyz kouhoumay

 Oulak-tartych

 Tiyin ainmey

 Oodarych